people in RDC

ENTRE CRISE HUMANITAIRE INÉDITE ET CONFLITS EXPLOSIFS :

La République démocratique du Congo est en proie à la fois à une crise économique majeure, à une forte instabilité politique et à des violences nouvelles dans plusieurs provinces du pays. En un an, le nombre de personnes en situation de crise alimentaire aiguë a augmenté de 30% et le pays compte aujourd’hui la plus forte population de personnes déplacées de tout le continent africain*.

Ces déplacements massifs et cette insécurité alimentaire extrême sont liés à une crise humanitaire d’une ampleur inédite dans les régions du Kasaï (Kasaï, Central, Oriental) : des conflits se sont déclarés suite à la révolte d’un chef coutumier contre l’autorité de l’Etat central, sur fond de crise politique liée à la volonté du Président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir, alors que de nouvelles élections auraient dû se tenir en décembre 2016.

Alors que la large zone du Kasaï n’avait pas connu de conflits depuis plus de 50 ans, la situation a dégénéré à une vitesse fulgurante en un an. Elle s’est transformée rapidement en un conflit armé. Celui-ci a déjà causé la mort probable de plusieurs milliers de personnes, a détruit de nombreux villages, brûlant champs et recrutant au passage des enfants soldats (environ 2000 enfants auraient été recrutés par les milices armées). L’escalade du conflit a conduit à des violations massives des droits humains contre les civils.

Fuyant ces violences, les populations se cachent dans la brousse, parfois des mois durant. Elles y sont privées de nourriture, de soins, et de tous les services de base. En conséquence, les cas de paludisme, fièvre, typhoïde, dysenterie et infections respiratoires prolifèrent, et plus de 400 000 enfants sont exposés à la malnutrition. Selon nos équipes sur le terrain, les ménages ne consomment en moyenne qu’un repas par jour sans valeur nutritive. 2,8 millions de personnes sont en grave insécurité alimentaire.

NOTRE RÉPONSE :

Déjà présents au Kasaï et Kasaï Central depuis 2013, nous sommes mobilisés auprès des populations vulnérables pour lutter contre l’insécurité alimentaire extrême qui se propage dans la région. Mais sur place, nos équipes constatent des besoins humanitaires énormes qui dépassent largement les ressources disponibles en termes de ressources financières et de personnel.

Pour en savoir plus :  Le Kasaï sous haute tension, dossier ACF

*Sources : Action contre la Faim 2017

Copyright : Coline Aymard, service presse , Carlos Riaza, photography


Publié le 10 Janvier 2018 Toute l'actu d'Action contre la Faim
vous aidez un enfant

malnutri à bénéficier d’un traitement à base de pâte nutritionnelle pendant quatre semaines

Suivez
Action contre la Faim sur :